e

Présentation

Initiée dans le cadre du Programme NO’O CULTURES par l’Association Nord Ouest Cultures et l’Agence Panafricaine d’Ingénierie Culturelle (APIC), la Semaine Panafricaine de la Critique d’Art est un creuset annuel de rencontres et d’échanges. Elle vise à contribuer à la reconnaissance et à la valorisation du métier de critique d’art en Afrique.

Elle se déroule autour d’activités diverses et structurées autour de 3 grands objectifs :

Former

  • En prélude à chaque édition de la SePaCA, un cursus de formation en critique d’art à l’endroit des journalistes culturels d’Afrique est organisé. D’une durée de 24 semaines (environ 6 mois), le cursus se tient en 3 phases respectivement de 10 semaines (cours théoriques en ligne), de 13 semaines (phase de mentorat en ligne) et d’1 semaine (phase atelier en présentiel). Cette dernière phase se tient à l’occasion de la Semaine Panafricaine de la Critique d’Art.
  • A l’occasion de la SePaCA, se tient un atelier pratique (workshop) autour de la critique d’art, dans une discipline donnée. Elle s’adresse aux critiques d’art amateurs ou professionnels désirant renforcer leurs capacités.

Valoriser

  • Chaque année, en prélude à la SePaCA, un concours panafricain de critique d’art est organisé dans une discipline spécifique. Il s’adresse aux professionnels de la discipline. Au-delà de la mise en avant et de la valorisation du métier de critique d’art, cette compétition permet de créer du contenu sur les création africaines. En effet, les trois premiers textes retenus sont diffusés. Quant au lauréat, son prix lui est officiellement remis lors de la Semaine Panafricaine de la Critique d’Art, lui conférant une certaine reconnaissance de ses pairs.
  • Le Programme NO’O CULTURES a mis en place un site internet d’informations, www.noccultures.info, mais aussi un e-mag spécialisé en critique d’art. Il s’agit d’une revue de 64 pages paraissant tous les 4 mois (3 parutions par an) et proposant différents regards sur les créations artistiques du continent. L’e-mag valorise ainsi la dynamique créativité africaine. La publication d’un numéro de ce magazine se fait à l’occasion de la SePaCA.

Réseauter

  • La SePaCA est aussi une occasion de rencontres et d’échanges autour des enjeux de la critique d’art en Afrique. Ainsi, il se tient à chaque édition une table ronde autour d’une thématique liée à la critique d’art. Les critiques d’art, amateurs et professionnels du continent et d’ailleurs, sont alors réunis pour débattre du sujet, proposer des pistes et formuler des recommandations. Les résultats de cette rencontre sont ensuite vulgarisés.