e

www.critiquesafricaines.org

Nous l’avons voulue simpliste. Mais, l’affiche de l’édition 2020 de la semaine panafricaine de la critique d’art que nous dévoilons, traduit largement notre vision pour la critique d’art en Afrique.

Outre les informations nécessaires, on y retrouve une œuvre d’art du plasticien béninois Marius Dansou qui surplombe la carte de l’Afrique, extraite du logo de la SePaCA, le tout sur un fond jaune oranger verticalement dégradé.

L’œuvre de l’artiste, sans titre, faite en fer à béton et bois, représente une coiffure, très ancrée dans les cultures africaines. L’artiste explique d’ailleurs que “représenter des coiffes extravagantes typiques de l’Afrique est une forme de revendication de l’identité de ce continent. Et la technique utilisée montre à souhait tout l’effort que les peuples africains doivent consentir pour maintenir et valoriser leurs cultures”.

Au-delà, la coiffure sortant du cadre de la carte de l’Afrique signifie, pour nous, une ouverture culturelle de l’Afrique au reste du monde. Et cette ouverture, nous souhaitons qu’elle soit davantage soutenue par les médias, que ceux-ci fassent découvrir au reste du monde la richesse culturelle du continent. Tout le sens de notre engagement.

Qui est Marius DANSOU?

Plasticien béninois, Marius Dansou est spécialisé dans la manipulation du fer à béton pour sculpter des coiffes africaines aériennes. Dans ses mains, le fer à béton devient des mèches de cheveux aux formes étonnantes. Ses œuvres sont exposées de par le monde.

Sculpture : Marius DANSOU
Titre : SANS TITRE
Année : 2016
Taille : 167 cm x 17 cm x 17 cm
Technique : fer à béton et bois
Photo : Sophie Négrier
Graphisme : Kamilou Balogoun